Agenda: La Global présente : La Dubstep #7 au Batofar. 04/01/2012.

28 Déc


Voilà quelques mois que se prépare une insurrection, absolument pas silencieuse et discrète, mais au contraire, bruyante, lourde, et, ma foi, bien visible.
La Global, crew récemment formé, est à l’origine de ce complot. Rejoins par Bruce Platini (oui oui, le mr Moombahton et Dutch House de Global Bass), le but de La Global est de faire péter les murs de la capitale, comme les frontières artificielles entre les genres.
Première opération, s’attaquer au Dubstep et à ses satellites infra-bassesques. Après un tour de chauffe à la Pointe Lafayette, la guerre devient navale et passe à l’étape supérieure au Batofar, le 4 janvier 2012, pour une année qui s’annonce active pour le crew, finalement, excroissance cancéreuse du Global Bass radio show.

J’arrête là mon style néo-publicitaire, pour vous dire, que bah, allez voir la page event de LA DUBSTEP #7 pour avoir toutes les infos, le line-up (oui oui, on y joue !) et l’adresse.
Et puis, c’est gratuit, c’est la crise, t’as hu, alors, la famille, t’es pas content ?

Publicités

Global Bass Guest DJ show n°3 – DJ Miloo

15 Déc

Il est des soirs comme ça, ou l’on sort sans trop y croire. Mais heureusement, Lille La Rouge sait réserver des surprises. Un bar, une cave, et la rencontre avec DJ Miloo et son set Tropical plein de raretés.
L’attrait pour son set fut la rareté et la différence des ses sélections.
Je m’explique, d’habitude, les DJ’s Global Bass et Tropical s’alimentent tous au même endroit, les blogs, le web et quelques crate digging classiques. Et bien ici, beaucoup de son, que nous à Global Bass, geeks que nous sommes, ne connaissions pas.
Miloo est par ailleurs très actif dans la scène local, percussions avec les Afro Wild Zombies, fanfare avec la Brigade des Tubes. La musique dans la peau.
Une belle raison pour faire vivre le réseau local , et inviter Miloo dans notre salon/studio, live n’direct de Moulins/Lille.
Es Tropical, avec DJ Miloo.
http://official.fm/tracks/330967?size=large

Tracklist : 01. Guevatronik – El baile del Guevatronik (Feat. Gran Danes & Fangafrika)

02. Bomba Estéreo – La Boquilla (Dixone Remix)

03. Crookers feat. MC Leka – Para de gracinha

04. Nappy G – Bushwick Baile (Sabo Remix)

05. Makossa & Megablast featuring Subrinah – Kunuaka

06. Fernanda Meirelles – Barquinho (DJ Marrentinho Remix)

07. Edu K – Gatas Gatas Gatas (Crookers Remix)

08. Leo Justi & Mc Miltinho – Kid Conga (Leo Justi Remix)

09. Nog Dog & Bumps – Batumata

10. Buraka Som Sistema – Hangover (BaBaBa)

Sortie: Schwarz – Deep in the Game EP – Unruly Records.

5 Déc

This is an english-written post ! Monoglotte français, passe ton chemin !

Encore une fois, comme dirait Sach.
On en revient à Schwarz, notre ami de Baltimore, ou l’hiver est bien commencé.
On s’est dit que vu que demain sort son premier EP chez les gardiens du temple que sont Unruly Records, il était de bon ton de demander à Schwarz de se prêter au jeu de l’interview, écrite et trans-atlantiquement virtuele.
Le mieux, c’est de lire, et surtout de prêter une oreille à son premier EP. Deep in the Game. Profond dans le Jeu.
Ou comment Scwharz met une couche deep, sombre, et « je gol-ri aps » sur la musique Bmore Club.

Adam, who are you ? Where do you come from ? And where do you live now ?
I come from St. Louis, Missouri. I have been living in different parts of Baltimore since 2008.

What was your musical background as a teenager ? What music was played at home back in the days ?
I started playing guitar at a very young age, but by the time I was like 16 I was just super into Hip-Hop culture. After I dropped out of college I was just making rap beats for local rappers.

What music inspires you nowadays ?
I’m super into really fast and weird Baltimore, Philly, and Jersey Club, that I’ve just been finding out about over the internet b/c even I live in Baltimore I think alot of this stuff doesn’t have a real « scene ». Unless maybe I was 16 and going to the Skate rink. I especially like the producer Rip Knoxx (http://soundcloud.com/rip_knoxx) , who has these amazing super heavy tracks, where there are all these « Whats » and crazy vocal samples but they are all like tuned to like the harmonic minor scale and fit in the compositions along side like nu metal samples.
I’m also into this other producer Yoshi;) (http://soundcloud.com/imyoshibetch) who I’m going to be working on some stuff with me in the future. I also have gotten into ballroom/vogue house stuff like MikeQ, Kevin Jz Prodigy and Vjuann Allure. I got to DJ Vjuann’s night in DC and it was amazing.

How did you met Baltimore Club Music ? What does it inspires to you ?
I first heard Baltimore Club probablly in 2006. But it didn’t mean the same thing to me then as it does now. My perception of the music as well as the music itself is always morphing and evolving. I’m very thankful to know some one the best to ever do it like Scottie B, and Jonny Blaze, those guys are amazing.

What futur do you see for Baltimore Club Music ? Which evolution can you feel right now in this genre ?
I definitely think alot of stuff that is super fast and has a ton of vocal drops and samples coming in out, with like the crazy gunshots everywhere is something that will be done more and get a higher pofile. It’s really just young producers on soundcloud now doing it, but I think some people are starting to pay attention to it. I made a mix with my DJ Partner Mark Brown (http://soundcloud.com/markbrown) highlighting alot of this stuff.

What are your forthcoming projects ?
Deep in The Game EP on Unruly very soon. The « This is Shake Off » mix is going to be part of an ongoing series. I’m doing production work for DDM, who is featured on my EP. Also really excited about continuing to work with Vallejo, Ca rapper ISSUE. There’s also a bunch of other stuff. I’m always working on a lot of stuff, I just don’t know what or when stuff will make it out.

Any big-ups or shout outs ?
Yeah all the people I already name-dropped. Mark Brown. Rip, Scottie, Jonny, Vjuann, Derek. My cousin DJ Dog Dick. My boy Narwhalz. #BrianNicholson

Pour finir: la sortie, les remixs gratuits, et la bio de Schwarz, c’est ici : Schwarz on the web
Quand à Baltimore, et sa « all day Club soundtrack », c’est loin d’être fini…

Sortie: Lord Cry Cry – « Live at the CPU » (Generation Bass digilabel)

20 Nov

Le lundi, c’est le premier jour ou l’on pleure son week-end, c’est aussi le jour ou les travailleurs du matin ont le Blues qui coule en eux, le long des rails du R.E.R A ici, de la B&O là-bas.
Et puis, demain, le 21 novembre 2011, c’est aussi la sortie de très attendu album de Lord Cry Cry sur Generation Bass .
Anglais installé à Berlin, Lord Cry Cry propose un cross-over qui fait plaisir aux oreilles cultivées d’un coté et aux stepeux de l’autre. Parler de blues-dubstep serait un peu faire des raccourcis rapides tant l’album regorge de trouvailles et de mélanges osés. Un peu de Tom Waits, un peu de breakcore-beat, un peu de wobble bass, et surtout une touche bluesy-Mississippi qui fait sortir, encore un peu, la musique électronique des clubs sans passé et sans racines.
L’album de Lord Cry Cry « Live at the CPU », c’est une manière de dire que la musique est, plus que jamais, fille d’une même grande famille, qui sait écouter ses paires, ses aïeux, et ses anciens.

Et puis, c’est un peu un auto-copinage, c’est votre serviteur lui-même qui est derrière le clip, en tant que monteur et D.A., spécialement sur le video remix  » Tribute to Bluesmen » et aussi un peu sur l’original.
Maintenant, ne reste plus qu’a se faire griller des grosses crevettes du Delta sur le feu, déboucher le Jack Daniels et regarder couler le fleuve.

Et la version originale du clip donc.

DJ Guest Mix N°2: Schwarz (Unruly Records) – Futur Bmore

5 Nov

Voila bientôt 20 ans que le son Baltimore Club fait brûler les clubs de la ville. 20 ans que les marches de marbre tremblent au son du Sing Sing et du break du « Think about it ». 20 ans que les gamins turbulents du Westside hurlent et scandent le nom de leur quartiers sur des rythmiques clubs sauvages.
« Cherry Hill and Down yo Block ».

Scwharz, jeune producteur, a su entendre cette pulsation depuis Atlanta. Et le beat l’a ramené à la source. Baltimore. Sauf que le temps est passé, et que le jeune homme a prit certaines libertés avec l’orthodoxie Club, pour le propulser dans un univers sombre, futuriste, et plus chargé que les classiques clubs.
Heureusement, ses tentatives ne furent pas veines, puisque Unruly Records, la maison mère du Padre Scottie B l’a intégré dans l’écurie, comme jeune poulain, fou et dopé, grillant ses concurrents sur la ligne de départ, en mode « rien à faire, je suis fou, et tu aimes ça ».

Chance pour nous, le contact est passé, et Schwarz nous a fait l’honneur d’un mix exclusif sur Global Bass, une première sur un blog français ! Et là, place à la violence sonore d’un Baltimore Club apocalyptique et richement référencé. Je mise mon bifton sur ce cheval là. « Laugh now, one day, he’ll be in charge »
Allez donc voir le site de Unruly Records pour suivre l’actu de Scwharz et surtout, en savoir un peu plus sur la sortie prochaine de son premier EP « Deep In The Game ».

Podcast Global Bass – S02_E02 – A téco de la soupe au potiron.

26 Oct


(encore une belle photo signé VincentEtDesBroutilles)

Deuxième podcast de la saison ! Avec en vrac, de la musique malienne, des remix du Sahara, du Club mutant de Baltimore signé Schwartz, des classiques de Detroit, du Soukouch Ethnik téléphonique, et Bruce Platini qui nous livres ses perles Moombahton en fin d’émission.
Et la soupe au Potiron qui nous attendais en fin d’émission…

http://official.fm/tracks/315567?size=large

Sortie: Nâ Hawa Doumbia « La Grande Cantatrice Malienne Vol 3. » ATFA.

19 Oct

Voilà plusieurs semaines que je me dit qu’il faut que je poste cette information sur notre bon vieux blog.

Les années passent et les plaisirs auditifs s’affinent. Il est des styles et genres que l’on garde « pour plus tard ». Je me suis toujours dit ça pour ce qui est des « musiques du monde », terme ô combien discutable. Mais voilà, le tournant est prit, et mes enceintes crachent désormais beaucoup de joyaux africains, thai, viet, syrien…

Heureusement, il y avait un vendeur de disque congolais à la Braderie de Lille cette année, heureusement, la France est aussi une terre de Diaspora globale, mais heureusement aussi, l’internet regorge de beauté et de blogueurs fabuleux.
C’est la cas de Brian Shimkovitz, fondateur et remplisseur herculéen du blog Awesome tapes from Africa . Le principe est simple, mais génial. Récupérer, lord de voyages en Afrique, ou par d’autres méthodes, des cassettes, média encore usité là-bas, de chanteurs, musiciens, prêcheurs africains, sans disctinctions de pays ou styles.
Le résultat est immense, et le temps à passer sur le blog peut l’être tout autant, pour un peu que l’on soit curieux et tolérant en terme de qualité sonore, pour nous, petits occidentaux habitués au mastering nickel des productions contemporaines.
Ici, ça craque, ça sature parfois, ça claque, souvent.

La bonne nouvelle, c’est que ATFA devient aussi label.
Le tout jeune label rejoint donc la galaxie des très bons labels spécialisés des les ré-éditions de raretés « world », avec SoundWay, Sublime Frequencies et Analog Africa, sans oublier les papas Crammed Discs.
La première sortie n’est rien de moins qu’une ré-édition de « La Grande Cantatrice Malienne » Nâ Hawa Doumbia, et ce, sur 3 supports: LP 33 tours, MP3, et aussi, cassette audio !
Bien sûr, à l’instar d’Akwaaba, les bénéfices sont reversés à hauteur de 50% pour l’artiste, et ça, c’est très bien dans le monde (parfois pourri) de l’industrie musical.

On écoute ça tout de suite, et si, l’achat vous en dit, ressortez vos walkmans, et direction la boutique: SC Distribution


(par ailleurs, j’annonce que désormais Global Bass pourra aussi s’attaquer à des musiques plus tradis, voir franchement folkloriques, n’en déplaise aux fans de Skrillex, na ! )