Tag Archives: patamix

Agenda: Hell Yeah ! Tropical Madness #6 ! 29/10/2011 (Batofar/Paris)

19 Oct

On l’a dit, on le répète, mais Patamix, par l’intermédiaire des soirées Hell Yeah ! Tropical Madness fait de très belles sauteries sur la capitale. D’abord parce que la programmation est souvent très bonne, ensuite, et bien, parce que la programmation est très bonne pardi !

On ne va pas faire la liste des artistes qu’ils ont fait venir sur Paris, mais c’est comme si ces soirées là étaient des incarnations in situ d’une bonne partie de la playlist de votre podcast/radioshow préféré.

Ce coup-ci, on fait dans le plus urbain, et un peu moins de la Tropical Bass pure. L’hiver approchant, il faut bien que les mélodies suivent: L’estonien Bert on Beats (qui, on le rappelle, vient tout juste de sortir un très bon album chez Man Recordings), suivi des anglais de Ursa Major et leur UK Funky (Trouble and Bass, rien que ça), le tout chapeauté par Sons Of Madrugadas et par les DJ’s maison de Patamix.
On vous y attend donc, bien au chaud.

Toutes les infos ici: FB Event

Agenda: Hell Yeah ! Tropical Madness #4 : Slap in the Bass & Big Dope P/ le 20 aout 2011/ Batofar/Paris

12 Août

Le Patamix crew, ambassadeur de la tropical bass sur Paris (que dit-je, sur la France !) remet le couvert pour la quatrième édition des soirées « Hell Yeah ! Tropical Madness ! ».
Ce coup-ci, sur le plateau du Batofar, deux grands noms, à la musique qui claque.
On s’éloigne de la pure « tropical » pour des musiques plus urbaines, plus électroniques, au sens classique du terme. De la UK Funky de Hongrie avec le duo Slap in the Bass, et de la ghetto House avec le français Big Dope P. Un voyage qui ira de Londres à Sheffield, de Baltimore à Newark…
L’aventure Hell Yeah ! ne s’arrête pas là, d’autres dates prestigieuses à venir dans les semaines qui viennent. Un indice ? Rotterdam Puerto Rico… Hum. Up to you.
Un petit extrait video-musical maison pour vous mettre l’eau aux oreilles ?
Enjoy.

Plus d’infos ici:

Global Bass: rencontre avec Uproot Andy. Interview with Uproot Andy.

20 Juil

La saison Global Bass se finit en beauté. On a donc enfin réussi à rencontrer celui qui a su nous faire bouncer, danser, rêver, voyager tout au long de l’année, j’ai nommé Uproot Andy.
On a profité d’une soirée organisée par les gadjos du Patamix, au Glaz’art.
Andy a joué plus de deux heures ce soir là, en faisant ce qu’il sait faire si bien : détruire les postes frontières entres les genres, lâchant un pas de danse tout en oubliant de payer le bakchich, pour notre plus grand bonheur.
Difficile dans ces conditions de le regarder par le viseur de la caméra. L’appel de la piste fut plus fort.
Il en sort néanmoins cet entretien, ou Andy nous parles de son adolescence musicale, de New-York, de ses goûts pour les musiques du monde, preuve en image.
Et avec ça, on peut dire que la saison est bel et bien terminée !

We met Uproot Andy the 02/02/2011, in the Glaz’art, well known club of Paris. We were waiting so long for this to happen, because Andy’s tune and skills were in our mind since very long time, on heavy rotation on our turntables, and in our radio show. Finaly, and to tell that the year was over, like in a good way, we’ve done this (long) interview with, chating about many interesting things, like New-York city’s musics, his love for Moombahton, and a little musical world tour. To stay shooting while he was droping tunes was too hard, so , yes, I prefered to go dance my ass off ! Cheers.

Agenda: Uproot Andy. Le Glaz’art Paris. 02/07/2011

27 Juin


Nous en avions longtemps rêvé, dans nos rêves humides de geeks musicaux, dans nos besoins tropicalisants, trop longtemps engourdis par les rudesses de l’hiver nord-européen.
Le crew Patamix est arrivé, tel Selassié sur son cheval royal, et a exaucé nos vœux, à savoir booker Uproot Andy sur la France (après Schlachthofbronx qui plus est).
Donc, oui, on est content, voir gaga. Uproot Andy sera donc ce samedi 2 juillet, au Glaz’art de Paname. 5 euros l’entrée, voilà qui fait plaisir aux boycotteurs de (pseudo)Social Club que nous sommes. Prolos nous sommes, Prolos nous resterons, et la musique est un exutoire pour « dance my pain away », ne l’oublions pas.
Amen.

On oublie pas aussi, les copains soniques de Patamix, Mosca Verde et VodkaKokaRoberta, ainsi que le bruxellois Tête de Tigre.

L’event FB : Uproot Andy au Glaz’art FB event

Et vu que la saison Global Bass touche à sa fin, on vous prépares une petite surprise vidéographique pour la peine.