Tag Archives: soukouch ethnik

Podcast Global Bass – S02_E02 – A téco de la soupe au potiron.

26 Oct


(encore une belle photo signé VincentEtDesBroutilles)

Deuxième podcast de la saison ! Avec en vrac, de la musique malienne, des remix du Sahara, du Club mutant de Baltimore signé Schwartz, des classiques de Detroit, du Soukouch Ethnik téléphonique, et Bruce Platini qui nous livres ses perles Moombahton en fin d’émission.
Et la soupe au Potiron qui nous attendais en fin d’émission…

http://official.fm/tracks/315567?size=large

Publicités

En express: DJ Morille/Indigestion LP/ Soukouch Ethnik Records 003

22 Juil

Dans la jungle des sorties et des labels, il est parfois difficile de s’y retrouver. Surtout dans les musiques électroniques, surtout dans les netlabels, surtout les deux cumulés.
Alors, ceci peut excuser qu’on est envie de chroniquer d’abord les copains.

Le tout jeune netlabel Soukouch Ethnik de Orléans, fomenté par Martin Sauvage et l’ami Kyjah alias Mit du duo Mitémas, par ailleurs animateurs de l’émission éponyme, nous prépares donc depuis quelques mois de belles sorties.
Belles puisque gratuites, et ça politiquement, c’est très bien, mais belles aussi car couillues artistiquement.

En effet, sur la prochaine sortie à venir, DJ Morille/Indigestion LP, on s’éloigne du pur dancefloor, et la production prend le parti de proposer des sons, souvent Juke/Footwork, mais avec cette touche deep et légérement mentale (qui est à mon sens, la marque de fabrique du jeune label).
Prendre des libertés, garder la basse, et triturer le cerveau de l’auditeur.
Emmenez, ce qu’on peut appeller la ghetto house, un cran plus loin que la facilité club qu’on retrouve souvent dans ce style.
Oui, on peut parler de Futur Music, complexe, répétitive, mais qui sait poser , dès les premières mesures, une ambiance sombre et multi-couche. Quoi dire.
Quelque part, ce genre de sons s’écoute plus en solo, qu’on groupe. Un voyage mental plus qu’une invitation à la folie dansante. C’est aussi cela que j’ai aimé dans ce futur LP. Libre donc.
Personnellement, j’ai un gros faible pour le morceau « Mighty Mycota » qui ne peut me rappeler Kraftwerk (pour l’alarme), Spiral Tribe (pour l’utilisation pure de la ligne Acid), et Afrikaa Bambata pour la rythmique. Une belle brochette d’influence.
En attendant, ça se passe juste en dessous.