Archive by Author

Jonny et le dimanche.

20 Juil

Loin de moi l’idée de faire du prosélytisme, mais il faut bien avouer que parfois, la musique réserve des surprises.
Ajoutez à cela du copinage éhonté et vous obtiendrai cet article, un tantinet curieux, pour un laïque que je suis (et tiens à rester).

On le sait depuis longtemps maintenant, musique et religion font bon ménage, même quand le digitalisme ambiant digère et recrache parfois de drôles de mélanges.
Un exemple, court mais néanmoins passionnant avec cette chanson venant du Hausaland (pays des Hausa, ethnies du nord Niger, Nigeria, à la lisière du Sahara). Quand Allah rencontre l’AutoTune.

Mais revenons à l’occident, et à Baltimore la bien-aimée.
Jonny Blaze a un truc avec le dimanche, et s’amuse depuis de longs mois à « christianiser » le Bmore Club, pourtant genre éminemment païen, voir lubrique (on ne s’en plaindra jamais).
On se rappelle de ses premières tentatives avec la reprise de l’hymne de Rod Lee, « Dance my Pain Away », transformé en « Pray My Pain Away », mais voilà que Jonny Blaze revient avec un album complet (et autoproduit sauce Baltimore) de Gospel Club Music. Genre de son invention, qui mélange, sans honte, les samples et kicks Baltimore Club, avec des appels à la transe chrétienne, à la prière et à l’aide de son prochain.
On sait de sources sûres que Jonny Blaze travaille tout les dimanches que Dieu fait à faire entrer le Gospel Club à l’église (alors que le Christian Rap, Core, ou Metal est déjà présent dans le offices US).
Dernier extrait en date de l’album, plus pop que club, mais indiscutablement drôle, et catchy.

On noterai une légère préférence pour le morceau « Church Call Out » qui reprend les Horns à la Debonair Samir, sans complexes, et hurlant par dessus cette sauce un appel aux quartiers de la B-Town Bis à venir chanter avec Jonny le dimanche matin.
L’album est dispo ici pour les oreilles curieuses : The Transition album

On n’oublie pas de dire que Jonny Blaze est en live chaque dimanche soir, heure East-Coast, sur You Stream Radio, avec le vétéran Diamond K. L’occasion de rappeler aux auditeurs ce qu’est le « true Baltimore club sound », dixit Jonny lui-même.

Décidemment, le dimanche est un jour benni pour Jonny Blaze, grand bien nous en fasses.

Global Bass Guest Show n°5 – Ill Trovatore aka Ellaguru

10 Mai

Après de longues absences, nous revoilà en selle. Toujours sur Lille la Rouge, toujours les oreilles dans les tréfonds des basses, des kicks, des snares, sans barrières de styles, de genres, et d’époques.
Ce coup-ci, c’est l’italo-lillois Il Trovatore qui nous gratifie d’un podcast mi-mix, mi-live.

Pendant les 40 minutes à venir, régalez vous donc de ses sélections, mais aussi de certaines de ses productions, à mi chemin entre le lo-fi hiphop et l’abstact, tout en nappes douces, lointaines, mais terriblement efficace, le tout trifouillé live, à travers, filtres, loops et beatgrid.
Ill trovatore en dit plus en début de podcast, à travers une courte interview.
Le printemps tarde à arriver chez nous, mais la musique, elle est toujours présente.

http://official.fm/tracks/367435?size=large

Et pour plus de sons: Ill Trovatore bandcamp

Playlist :
ellaguru-intro
ormo-care
chigago special-one
elhuana- Blue Water feat. June Marx
Sneed-the-Jade-Badger-The-Purple-J
phreistoric-Music Is Porn
ill green-No Grenade
rp-gutters
Scruffnuk Jones aka dusty the villain -hash&jazz
virtual flannel- Get_Lost
IIIII-Choppyu
ill trovatore – crazy stornelli
kel-sea saw
Scruffnuk Jones aka dusty the villain -Sit_Back!
sleeps numb-peyotl
Ubiquitous-CanadianBakin
Scruffnuk Jones aka dusty the villain- Up
ellaguru-altro
juxt-track7
z32-XIOZ3204
les braun-patrykk15
ill trovatore-alter
ellaguru-riddims2
ellaguru-SFiction(the mainstream)
ellaguru-4tet
ellaguru-da new nuts (fine)

Mix : Jonny Blaze « Real Bmore Club »

13 Mar

Ceci est un billet live n’direct de la terre du Baltimore Club, Baltimore la bien aimée.
Et qui mieux que le pionnier Jonny Blaze pour parler, en musique, de sa terre natale.
Dans ce mix donc, que du classique, et des morceaux respectant l’orthodoxie Club au sens strict du terme.
Bien sûr, quelques prods persos dans le lot, comme « Cha Cha », hymne club aux sonorités Jazzy, sans oublier les grands classiques du genre, indémodables, à jamais (devant l’éternel) « Hands Up, Thumbs Down » , « Bring in the Cats »…
Le Bmore Club, c’est l’énergie primale, le cri premier, la folie digitale… Et, ça s’écoute fort, très fort.
Seul posologie pour danser sa « pain away ».
To my man Jonny Blaze, keep on rockin’, we hear you, tru the ocean !
Jonny Blaze SoundCloud

Mix: Bruce Platini & Videomit ne sont pas morts.

19 Jan

Non, l’hiver n’a pas eu raison de vos serviteurs, les projets avancent et ne se ressemblent pas.
On pense quand même à vous, et on vous souhaites le meilleur pour 2012. Paix, gloire, prospérité, fin du système boursier mondial, et espérance en la non-réalisation des prophéties.
Pour bien commencer l’année donc, voici deux mixs, retranscriptions de nos deux prestations lors de la Dubstep#7 qui a eu lieu au Batofar le 4/01/2012.
Pour Bruce Platini, un mix Moombah/core/ton qui ravira les amateurs d’infrabasses syncopées, et pour ma part, un court mix en forme d’hommage à un genre que j’affectionne toujours énormément, à savoir le Baltimore Club.

Faites vous donc bien plaisir avec des sélections aux saveurs délicates et variés, Masala VS Chicken Box.
http://official.fm/tracks/338369?size=large
http://official.fm/tracks/340469?size=large

Agenda : La Global invasion. Paris is burning.

19 Jan

3 dates, 3 événements, divers et variés, comme le buffet d’un routier. Tout ça chapeauté par La Global, excroissance IRL de ce blog/radioshow. Faut croire que Paname reste le terrain de jeu privilégié.

Alors, pour commencer : LA DUBSTEP#8 à la Pointe Lafayette, le 21/01/2012. Videomit, Bruce Platini, Nervous Breaks, A French Gonzo. Alors la famille, t’es pas content ? Event La Dubstep#8

La (1er) Faderstep, au Bric à Brac, premier événement non-dubstep de la Global, le 28/01/2012. Plus orienté Broken-Beat, Hip-Hop, et Electro plus fine, La Faderstep fera la vedette aux excellents RadicalConsensus.ch, venus de Lille pour l’occasion. Event La Faderstep#1

Et enfin, parce que les mecs de La Global sont des kiffeurs sans frontières, La (Sub)Tropical , le 16/02/2012, avec Bio du crew Patamix, et DJ Cucurucho issu du la très bonne plateforme Radio Groovalizacion, pour des séléctions ethnico-globale. Sans oublier vos serviteurs, passés maitres dans l’art de la sélection post-world.
Event La(sub)Tropical#1

Doucement les gadjos, vous risquez le claquage. On se voit là-bas donc.

Global Bass Guest DJ show n°4 – DJ Berlin

9 Jan

Chemin faisant, on construit les liens de voisinage, pour de vrai. Comme une institutionnelle « fête des voisins » en plus détendue, avec des vrais morceaux de Grooves dedans, arrosée de samples Jazzy, le tout glissant sur l’Abstract-Instrumental de DJ Berlin, notre Mr Hip-Hop, de fait, à Global Bass.
Alors, ce soir là, à la maison, comme d’habitude, on a branché les platines vinyles (strictly nous dirons les orthodoxes) pour laisser faire les capacités de sélection de DJ Berlin.
Ca donne un mix de saison, aussi doux que de se faire réchauffer les guiboles au coin de feu, après un longue marche en forêt.

Et pour info, DJ Berlin sera, au sein de RadicalConsensus.ch , en tête d’affiche de la première Faderstep au Bric à Brac, le 28/01/2012 à Paname city, organisée par La Global. Plus d’infos plus tard, pour sûr.
En attendant, on check le soundcloud ainsi que le site de sa maisons mère : La Mouette Prod.
Allez, couvre toi et écoute.
http://official.fm/tracks/337301?size=large

Agenda: La Global présente : La Dubstep #7 au Batofar. 04/01/2012.

28 Déc


Voilà quelques mois que se prépare une insurrection, absolument pas silencieuse et discrète, mais au contraire, bruyante, lourde, et, ma foi, bien visible.
La Global, crew récemment formé, est à l’origine de ce complot. Rejoins par Bruce Platini (oui oui, le mr Moombahton et Dutch House de Global Bass), le but de La Global est de faire péter les murs de la capitale, comme les frontières artificielles entre les genres.
Première opération, s’attaquer au Dubstep et à ses satellites infra-bassesques. Après un tour de chauffe à la Pointe Lafayette, la guerre devient navale et passe à l’étape supérieure au Batofar, le 4 janvier 2012, pour une année qui s’annonce active pour le crew, finalement, excroissance cancéreuse du Global Bass radio show.

J’arrête là mon style néo-publicitaire, pour vous dire, que bah, allez voir la page event de LA DUBSTEP #7 pour avoir toutes les infos, le line-up (oui oui, on y joue !) et l’adresse.
Et puis, c’est gratuit, c’est la crise, t’as hu, alors, la famille, t’es pas content ?